Rechercher
  • Amandine Ruas

De l'art de savoir écouter, pour bien communiquer...

Mis à jour : 8 oct 2019



Rien de plus agaçant, n'est-ce pas, qu'un ami ou un collègue qui ne vous laisse pas terminer votre phrase, semble perdu dans ses pensées pendant que vous parlez, ou déforme vos propos ?


Tellement agaçant, d'ailleurs, que ça vous couperait presque l'envie de poursuivre la conversation ? C'est normal, l'écoute est la base de toute communication authentique et efficace.


Sans écoute, pas de communication, et donc pas de relation saine ! Et cela est applicable avec vos amis, votre famille, vos collègues...!


Mais écouter l'autre, vraiment, sincèrement, en étant totalement disponible, sans juger et en cherchant à comprendre ce qu'il vit ou ressent, c'est plus difficile qu'il n'y paraît !



Quelques conseils pour commencer :


  • Soyez présent, et non perdu dans vos pensées ou en train de préparer votre réponse. Nous avons tous des vies bien remplies (voire surchargées), mais si vous êtes en train de peaufiner dans votre tête votre réunion du lendemain pendant que votre conjoint vous parle de ses soucis au bureau, vous aurez doublement perdu votre temps : la réunion ne sera pas prête pour autant (ne me faites pas croire que vous êtes capable de finaliser une présentation dans votre tête, sans notes, pendant que quelqu'un vous parle !?), et la qualité de votre relation avec votre conjoint en souffrira. Etre ici et maintenant, c'est la clé d'une écoute de qualité. Préparer votre réponse vous rassure ? C'est compréhensible, cependant si vous êtes dans une dynamique d'écoute active, la réponse viendra d'elle-même. Alors que si vous anticipez la suite de la discussion au lieu de chercher à comprendre ce que vous dis l'autre, votre réponse sera sûrement hors sujet au moment où elle adviendra. Faites-vous confiance et faites un cadeau à l'autre en centrant vos pensées sur ses mots.


  • Ne coupez pas la parole et laissez l'autre aller jusqu'au bout, même si vous n'êtes pas d'accord : vous avez le droit de ne pas être d'accord, mais cela ne vous donne pas le droit de refuser d'entendre.


  • Assurez-vous que votre langage corporel est accueillant et approprié à la situation. Un dos droit, un visage expressif, et des mains calmes sont le signe d'une écoute attentive. Un sourire ou un froncement de sourcils (selon la situation) ou un geste d'accompagnement sont des marques de compassion.


  • Essayez de vous mettre à la place de votre interlocuteur, en comprenant son point de vue et ce qu'il ressent. Votre écoute n'en sera que meilleure si vous vous demandez ce que vous ressentiriez dans la situation de l'autre. Essayez de vous mettre à sa place (avec son passé, ses filtres, son contexte), plutôt que d'appliquer votre propre vécu à sa situation : chacun vit les choses différemment. Surtout, n'essayez pas de comparer sa situation et la vôtre : en vous offrant son histoire, il recherche une oreille attentive et de la bienveillance, pas une leçon de morale.


  • Posez des questions pour mieux comprendre et creuser, non pas par souhait de changer, contrôler ou juger l'autre. Les questions ouvertes ("que penses-tu de...?") laissent à l'autre l'espace de s'exprimer et d'étoffer sa réponse. Au contraire, les questions fermées ("tu penses donc que...?") appellent un "oui" ou un "non" qui tuent la conversation. L'ouverture et la qualité de votre questionnement montre votre intérêt et votre souhait de comprendre. Faites attention aux questions qui introduisent des jugements ("tu ne crois pas que c'est un peu exagérer?") ou un souhait de changer l'autre ("tu ne penses pas que tu devrais te comporter différemment?"). Elles blessent, braquent, et recentrent l'attention sur vous (vos préjugés, vos désirs, vos peurs) alors que l'autre vous demande justement de vous concentrer sur lui le temps d'une conversation.


  • Accompagnez l'autre dans sa réflexion avec un questionnement de qualité, sans imposer votre avis ou donner des conseils qui ne sont pas sollicités. Un conseil qui intervient à un moment non désiré sera interprété comme de la moralisation ou un jugement de valeur. Attendez que l'autre sollicite votre avis, avant de le donner !



Et quand votre esprit s'évade pendant la discussion, que vous avez envie de baisser les bras dans votre apprentissage de l'écouté, que vous venez dans la conversation avec vos préjugés plutôt qu'avec votre tête et votre coeur, rappelez-vous que...


..."Une oreille attentive est exceptionnelle pour celui qui écoute comme pour celui qui parle. Lorsque nous sommes reçus à coeur ouvert, sans être jugés, qu’on nous écoute d’une oreille intéressée, notre esprit s’ouvre.” (Sue Patton Thoele) 🌱


Pour progresser dans l'art de l'écoute, il n'y a pas de secret, il faut beaucoup de bienveillance et aussi une bonne dose d'entraînement !


Je vous propose des accompagnements personnalisés et sur-mesure, pour vous aider à développer vos capacités de communication et d'écoute, et renforcer la qualité de vos relations ! Contactez-moi pour en discuter !


Et suivez aussi les pages Facebook et LinkedIn !

38 vues

Profil Amandine Ruas :

  • LinkedIn Social Icon

Suivez BeYourBestSelf : 

  • Page BYBS Facebook
  • Page BYBS Linkedin
  • Icône social Instagram
  • Twitter Icône sociale

Inscriptions Ateliers :

  • Evenement Eventbrite BeYourBestSelf
  • Evénements MeetUp BeYourBestSelf
  • Podcast

Podcast & Vidéos :

  • Podcast
  • Youtube
vidéo_OC_performance.png
Le-bonheur-a-portee-de-plume.jpg
  • Facebook Social Icône

Le Bonheur à Portée de Plume (Vérone, 2018)

 Acheter

Suivre la page du roman : 

ME CONTACTER

Soutenir BeYourBestSelf

Paris 15

© 2018 - BeYourBestSelf